«

»

jan 17

GPS : la législation sur les détecteurs de radar

La question se rapportant aux détecteurs de radars a fait couler beaucoup d’encre vers la fin de l’année 2011 et le début 2012. Pour rappel, une loi a été votée concernant la suppression des détecteurs de radars munis de GPS qui indiquent de manière exacte l’emplacement des radars.

Ladite loi interdit également l’utilisation du mot radar. Pour désigner ces équipements, il faut utiliser dorénavant le terme « assistants d’aide à la conduite ». Pour nommer les radars, on utilise le mot « zones de danger ». Le but du gouvernement en adoptant cette loi est de ne plus donner la possibilité aux automobilistes de reconnaître l’emplacement précis des radars fixes et mobiles.

Ce qui était tout à fait légal auparavant avec les détecteurs de radars munis de GPS. Malgré la solidité de cette nouvelle législation et sa mise en application déjà effective – en effet, les fabricants ont déjà procédé à la mise à jour de leurs matériels pour être conformes à ce que dit la loi – elle se prête cependant à la confusion. En effet, ce sont les détecteurs de radars et les avertisseurs de radars à l’ancienne qui sont interdits.

Par contre, les avertisseurs de radars et outils d’aide à la conduite mis à jour sont autorisés. Toute utilisation de détecteurs de radars peut faire encourir au contrevenant 1500€ d’amende, le retrait de 2 points, la suspension du permis pendant une durée de trois ans et la confiscation du matériel.

Les anti-radars sont également concernés par la nouvelle loi entrée en vigueur. L’on appelle anti-radars les équipements qui brouillent les ondes émises par les radars et qui ne leur permettent pas ainsi de détecter une vitesse qui dépasse la normale.

L’utilisation de ce genre de matériel est classée comme une infraction de 5e classe. Seuls les avertisseurs de radars sont donc autorisés. Ce sont des appareils équipés de GPS qui permettent aux automobilistes de connaître la position de leur véhicule, leur direction ainsi que leur vitesse. En aucune façon, ils ne doivent mentionner la situation d’un radar fixe ou mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>