«

»

déc 22

La crèche de Noël de Melun peut rester en place sur décision du tribunal

Poursuivie pour non respect de la laïcité de l’Etat, la mairie de Melun a dû comparaître devant le tribunal pour défendre sa cause. Verdict : la crèche de Noël peut continuer à être exposée aux jardins de l’hôtel de ville.

Le tribunal administratif de Melun a statué sur l’affaire de la crèche de Noël de la mairie de Melun. Attaquée par la Fédération des libres penseurs de Seine-et-Marne au nom du principe de laïcité, la mairie a été sommée auparavant d’enlever la crèche. D’après ceux qui ont formulé la demande, il s’agit d’un emblème religieux. Une requête finalement rejetée par le tribunal. Le maire, Gérard Millet se dit satisfait de cette décision sans pourtant faire du triomphalisme. Il s’est exprimé lors d’une interview accordée à l’AFP.

Une décision satisfaisante d’une part et décevante d’autre part

Pour le maire, cette installation est un élément culturel qui mérite sa place dans les décorations de Noël. Le fait qu’elle ait été exposée aux jardins de l’hôtel de ville n’a pas été dans le but de provoquer qui que ce soit. De son côté, le rapporteur public affirme être surpris par une telle décision allant pour lui à l’encontre de ses conclusions, ce qui n’arrive pas souvent. D’après son secrétaire, Gérard Docquin, la Fédération des libres penseurs de Seine-et-Marne se dit déçu. D’après ses mots « C’est dommage pour la République et dommage pour la laïcité ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>